UNE FAMILLE ORDINAIRE

Un mot sur "Maman, je ne veux plus manger de viande" ?

 

Tout a commencé avec cette phrase de mon aînée qui à l'époque n'avait que

8-9 ans. Pour une mère carnivore comme moi aux racines africaines et habituée à manger de la viande à chaque repas, ce fut un choc.

Je suis passée par tous les stades : stress, nervosité, joie et excitation.

 

J'aurai pu la forcer comme beaucoup m'ont conseillé. Mais non, j'ai accepté et j'ai relevé mes manches (même toute la chemise d'ailleurs) et je l'ai aidé dans son choix. Fière que si petite elle est déjà sa propre personnalité et des convictions.

Et puis, de toute façon, je n'allais pas la gaver comme une oie? Si ? Ok, j'y ai pensé.

 

Alors, certes, ce ne fut pas simple au début mais franchement ce fut et cela est toujours une expérience superbe pour toute la famille.

Ma fille a eu 18 ans et se porte à merveille.

C'est une jeune fille épanouie, à forte personnalité qui sait ce qu'elle veut. Une ado ou plutôt une jeune fille drôle, sympa (là, c'est la mère gaga qui parle) et elle est restée toujours aussi curieuse. 

Dans notre entourage, le choix de notre fille a soulevé bien des interrogations (et aussi d'incompréhension pour certains) notamment sur les conséquences d'un tel changement sur la croissance de notre enfant.

Mais après ces 10 années, ses taux de fer, vitamine B12, D sont aussi bons, voire meilleurs que certains enfants de son âge (dixit le médecin).

A travers ce blog, j'ai voulu partager un peu de notre quotidien mais aussi des recettes testées et validées par les papilles de "Mademoiselle graines" comme j'appelle mon aînée, de sa soeur, du papa et de notre entourage, petits et grands.

Mais pourquoi Mademoiselle graines?

 

En fait, c'est le surnom qu'on a donné à notre fille à force de la voir manger des graines tout au long de l ajournée au début. On rigolait souvent et elle aussi, cela la faisait bien rire.

 

Quand au livre puis au site, j'ai tout simplement voulu répondre à la demande de certaines personnes qui avaient un enfant mangeant de moins en moins de viande, ou plus du tout ou encore à ceux qui voulaient en consommer moins pour une question d'éthique ou simple goût personnel.

Pour se faire, j'ai voulu des recettes faciles à réaliser car même si j'adore et cuisine depuis mon plus jeune âge, je suis une femme comme tout le monde qui n'a pas toujours le temps de rester des heures dans la cuisine, qui doit jongler entre son job, son conjoint, nos activités, celles des enfants,... 

Une maman ordinaire, en fait.

Parce-que j'adore l'auto-dérision, dans "UN PEU D'HUMOUR" je me suis amusée à illustrer quelques scènes de notre quotidien dans lequel certains peuvent se retrouver et qui dédramatise la situation.